Rechercher
  • Info Covid

Comprendre le virus

Mis à jour : 30 oct. 2020

Les informations présentées ici sont issues du site dédié du Gouvernement français. Elles sont susceptibles d'évoluer en fonction de l'état d'avancement de la recherche.


L'origine du virus


COVID-19, un nouveau coronavirus

Le virus identifié en janvier 2020 en Chine est un nouveau coronavirus, nommé SARS-CoV-2. La maladie provoquée par ce coronavirus a été nommée COVID-19 par l’Organisation mondiale de la Santé - OMS. Depuis le 11 mars 2020, l’OMS qualifie la situation mondiale du COVID-19 de pandémie ; c’est-à-dire que l’épidémie est désormais mondiale.


Les coronavirus sont une famille de virus qui provoquent des maladies allant d’un simple rhume (certains virus saisonniers sont des coronavirus) à des pathologies plus sévères (comme les détresses respiratoires du MERS, du SRAS ou de la COVID-19).


La dangerosité

La COVID-19 est un virus dangereux parce que :

  • il est très contagieux : chaque personne infectée va contaminer au moins 3 personnes en l'absence de mesures de protection ;

  • une personne contaminée mais qui ne ressent pas encore de symptômes peut contaminer d’autres personnes.


Les symptômes

La COVID-19 peut se manifester par :

  • la fièvre ou la sensation de fièvre (frissons, chaud-froid) ;

  • la toux ;

  • des maux de tête, courbatures, une fatigue inhabituelle ;

  • une perte brutale de l’odorat (sans obstruction nasale), une disparition totale du goût, ou une diarrhée ;

  • dans les formes plus graves : difficultés respiratoires pouvant mener jusqu’à une hospitalisation en réanimation voire au décès.


Délai d'incubation

Le délai d’incubation (période entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes) de la Covid-19 est de 3 à 5 jours en général, mais peut s’étendre jusqu’à 14 jours.


Mutation potentielle du virus

À ce jour, il n’existe pas d’arguments scientifiques suffisamment robustes en faveur de la circulation de plusieurs souches réellement différentes de Covid-19, et donc d’une mutation de ce virus. Les travaux de recherche se poursuivent aujourd’hui pour mieux le connaître.


Il est commun pour un virus de muter et la grande majorité des mutations d’un virus sont neutres, voire bénéfiques à l’homme, c’est-à-dire que le virus évolue généralement vers moins de dangerosité.


Après avoir rencontré un virus, notre organisme développe des défenses immunitaires appelées anticorps, lui permettant de se défendre contre ce virus. Après l’infection au coronavirus, nous ne savons pas encore bien si ces anticorps sont efficaces et pour combien de temps. De premiers cas de nouvelle infection semblent avoir été décrits en Asie.


La transmission

La maladie se transmet par ce qu’on appelle les gouttelettes : il s’agit de sécrétions invisibles qui sont projetées lors d’une discussion, d’éternuements ou en toussant. Les postillons correspondent aux gouttelettes visibles, mais la plupart des gouttelettes ne le sont pas.


Un contact étroit avec une personne malade est le principal mode de transmission de la maladie : notamment lorsqu’on habite ou travaille avec elle, qu’on a un contact direct à moins d’un mètre lors d’une discussion, d’une toux ou d’un éternuement, sans mesures de protection.


Le contact avec des mains non lavées ou des surfaces souillées par des gouttelettes est également à risque de contamination.


La maladie se transmet :

  • par projection de gouttelettes (comme les postillons) contaminées par une personne porteuse : en toussant, éternuant ou en cas de contacts étroits en l’absence de mesures de protection (distance physique, mesures barrières, port du masque). Les gouttelettes contaminées sont inhalées par la personne saine, et déclenchent la maladie ;

  • par contact direct physique (poignée de main, accolade, bise...) entre une personne porteuse et une personne saine. Le virus est ensuite transmis à la personne saine quand elle porte ses mains à la bouche ;

  • par contact indirect, via des objets ou surfaces contaminées par une personne porteuse. Le virus est ensuite transmis à une personne saine qui manipule ces objets, quand elle porte ses mains à la bouche ;

  • par l’air, essentiellement dans un espace confiné.

La meilleure des protections : les mesures barrières, les mesures de distanciation physique et l’aération régulière des pièces.


56 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout